Transmission

12.23.2018

Il est encore d’authentiques moments de vie, où les solidarités renaissent, où les générations se mêlent, où les savoirs se transmettent. Des moments de vie précieux qui nous laissent croire que tout peut encore s’arranger. Collectionnons-les.

J’ai assisté, hier à la presse des pommes. Celles ramassées durant des dizaines d’heures par deux amies, ces derniers mois. Qu’il pleuve ou qu’il vente, je les ai vues partir presque chaque matin, après le petit café du courage, rapidement bu chez Fabrice, à l’épicerie du bourg. Je ne crois pas que la moindre parcelle de verger de la région ait pu leur échapper.

A l’heure où il est si facile de se rendre au supermarché et de remplir son coffre de jus « de fruits » plus ou moins noyés d’additifs et d’eau, je mesurais ma chance.

Voici Jean, l’ancien propriétaire du pressoir utilisé hier. Il a refait devant l’assemblée, ces gestes maintes fois répétés, chaque année, depuis des décennies… Veillant jalousement au bon déroulement du travail. Un poste pour chacun, des gestes bien précis, et le jus des pommes écrasées a fini par s’écouler doucement.

Au-delà de la beauté du geste, de la création pure, j’ai aimé le partage. La rencontre des générations et la transmission qu’elle a fait naître. Car il s’agit bien là de transmission.

Attachons-nous aux petites lumières, aux beaux échanges, essayons d’être meilleurs… Bons préparatifs de Noël à tous.

3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©Aurélie Prouff - Les Filles de la Pluie | Theme: elizabeth by IPkabuto.