retour sur terre

01.04.2019

Non, je ne voulais pas rentrer.

Je voulais rester sur mon île, bien à l’abri dans mon cocon, avec les miens tout contre moi. Comme un noyau. Je voulais savoir que la mer nous garderait des turbulences. Je voulais goûter plus longtemps le calme insulaire, le silence et la chaleur de ma maison.

Je voulais le bourg endormi, les sourires simples et sincères et ces visages familiers, à chaque séjour plus plissés et tellement réconfortants.

C’est toujours trop court et trop dur de s’extirper de ce Caillou. Les racines s’en vont si loin dans le granit au coeur de l’eau, que chaque départ est souffrance. Je me sens comme un tronc meurtri qu’on aurait voulu dessoucher.

Non, je ne voulais pas rentrer.

8

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©Aurélie Prouff - Les Filles de la Pluie | Theme: elizabeth by IPkabuto.